13
Nov
2020

L’incontinence urinaire et ses impacts fonctionnels

L'INCONTINENCE URINAIRE

Au Canada, 1 femme sur 3,5 et 1 homme sur 9 sont atteint de l’incontinence urinaire. Chez la femme, 20-30% sont des jeunes filles, alors que 30-50% représentent des femmes plus âgées (plus que 40ans). Ainsi, plus de 50% des femmes vivront une expérience d’incontinence au cours de leur vie.

 

Les facteurs de risque les plus communs sont :

  • Être une femme (85% des problèmes d’incontinences urinaires)
  • L’obésité
  • Post-ménopause
  • Être âgé de 40ans
  • Être enceinte ou avoir accouché vaginalement (dans leurs vies)
  • Avoir eu plus d’une grossesse
  • Antécédents de trauma obstétrique
  • Antécédents d’interventions chirurgicales ou gynécologiques
  • Souffrir de toux chronique
  • Tabagisme

Il existe plusieurs types d’incontinences urinaires :

L’incontinence urinaire d’effort :  Il s’agit de la forme la plus commune. Elle est définie par des fuites engendrées par une pression sur le ventre causée par un effort (comme rire, tousser, sauter, etc.).

 

Les fuites d’urgence :  Elles sont associées à des vessies hyperactives qui sont décrites comme une envie soudaine d’uriner dès que la vessie contient peu d’urine. Ce type d’incontinence est souvent accompagné de nycturie (augmentation de la fréquence d’uriner dans la nuit).

 

Les incontinences urinaires de regorgement :  Cette forme présente des pertes involontaires lorsque la vessie est trop pleine. Elle est présente surtout la nuit et est plus fréquente chez les hommes.

 

L’incontinence mixte :  Il s’agit d’un mélange des types d’incontinence (deuxième type la plus commune).

L’impact fonctionnel des incontinences urinaires:

La prise en charge de l’incontinence urinaire est primordiale puisque les conséquences à long terme peuvent être plus importante que le simple fait de mouiller ses sous-vêtements. En effet, une étude a démontré que 80% des femmes souffrant de douleur lombairechronique ont aussi de l’incontinence urinaire 1Étant donné que l’incontinence urinaire est associée à un plancher pelvien hypotonique (une diminution du tonus musculaire, c’est-à-dire de la force des muscles),ce symptôme mène généralement à un manque de stabilité au niveau du dos et de l’abdomen.

 

En effet, ces muscles profonds sont les responsables de protéger nos articulations (du bas de dos, bassin, etc.) lors des mouvements. De ce fait, un manque de stabilité des muscles profonds engendre une prévalence plus élevée aux blessures musculosquelettiques des régions avoisinantes. Mais encore, l’incontinence urinaire est corrélée avec une diminution de l’estime de soi, une augmentation des symptômes de dépression et une diminution de la pratique d’activité physique. Finalement, l’étude de Jayna, M et al. 2004 auprès de personnes âgées a permis de démontré un lien entre la présence d’incontinence urinaire et la relocalisation précoce des personnes âgées en centre de soins spécialisés. Cette étude a aussi confirmé une diminution de la qualité de vie des individus souffrant d’incontinence.  3

Traitement :

La rééducation périnéale est le traitement de première ligne pour les incontinences urinaires 2. Le renforcement du plancher pelvien, un groupe musculaire responsable du support de la pression intra-abdominale et sphinctérienne urinaire, est au centre des interventions. À ceci s’ajoute des exercices de la vessie et plusieurs conseils associés à la condition. L’évaluation complète par le physiothérapeute permet de favoriser une prise en charge personnalisée.

VOS PROFESSIONNELS OFFRANT CE SERVICE (DISPONIBLE PROCHAINEMENT)

Pour toutes autres informations, n’hésitez pas à aller sur le cliniqueremixsante.com

 

L’équipe de Remix Santé